Apprendre la symptothermie

Comprendre le langage du corps et en interpréter les informations nécessite du temps et un apprentissage.

On compte au minimum 6 cycles pour être à l’aise avec les signaux à observer et savoir les interpréter.

Pour bien apprendre la symptothermie, il est nécessaire de se faire accompagner par une conseillère bien formée. La lecture d’un manuel ne suffit pas !

L’association Symptothermie Suisse réunit des conseillères diplômées qui suivent régulièrement une formation continue.

Tarifs

L’apprentissage complet sur 6 cycles coûte CHF 300.-. Ce forfait comprend :

  • 1 premier entretien (idéalement en couple) de 1h30 ;
  • 3 rendez-vous agendés en fonction du déroulement des cycles et de la progression de l’apprentissage.

Si des entretiens supplémentaires sont nécessaires, ils sont facturés chacun CHF 50.- par période de 30 minutes.

Un échelonnement de paiement est possible, à discuter directement avec la conseillère.

Outils

Graphique vierge. Cliquez sur l’image pour la télécharger.

Séances d’information

Pas d'événement actuellement programmé.

LES CONSEILLÈRES EN ACTIVITÉ

Elisabeth Longchamp Schneider

elisabeth.longchamp@symptothermie-suisse.ch
079 305 29 40
Méthode symptothermique du CLER
Begleitung auf Deutsch möglich
Région d’activité : Fribourg et environs

en savoir plus...

Née en 1963, bibliothécaire. S’est formée avec son mari Claude à l’utilisation de la méthode symptothermique depuis fin 1989. Elle est conseillère diplômée du CLER depuis 1996.
A travaillé d’abord au sein d’AVIFA Fribourg, et est membre fondatrice de Symptothermie Suisse. Elle est aussi membre fondatrice de CorpsEmoi et a animé durant 12 ans des ateliers CycloShow et XY-évolution, pour enseigner aux jeunes le fonctionnement de leur corps fertile dès la puberté.

Monique Oggier Huguenin

monique.oggier@symptothermie-suisse.ch
076 421 83 00
Méthode symptothermique du CLER
Région d’activité : Bulle et environs

en savoir plus...

Née en 1947, infirmière en soins généraux et médecin (retraitée). Conseillère diplômée du CLER depuis 1985. Une des membres fondatrices de l’AVIFA Fribourg. A travaillé dans l’éducation affective et sexuelle auprès des jeunes (diplômée du CLER comme éducatrice à la vie). Membre de Symptothermie Suisse dès 2020.

Emmanuelle Bindschedler

emmanuelle.bindschedler@symptothermie-suisse.ch
079 709 39 69
Méthode symptothermique de la Fondation Sympto
Région d’activité : Bulle et environs

en savoir plus...

Née en 1975, praticienne en conscience corporelle et animatrice radio. Elle a a appris la symptothermie, en 2010, à titre personnel, avec la Dresse Tatiana Barras. Elle est conseillère en symptothermie, formée et certifiée par la Fondation Sympto, depuis 2013. Son désir pour ces prochaines années est de poursuivre sa formation pour apprendre les autres “écoles” de méthodes symptothermiques. Elle est membre fondatrice de Symptothermie Suisse.

Cosette Oddin

cosette.oddin@symptothermie-suisse.ch
079 432 51 43
Méthode symptothermique du CLER
Région d’activité : Fribourg et environs

en savoir plus...
Née en 1984, massothérapeute et passionnée de nature. A découvert la méthode symptothermique en 2009 et a commencé par la méthode Rötzer. Après plusieurs années de pratique personnelle, elle s’est formée au CLER et est conseillère diplômée depuis 2014. A travaillé au sein d’AVIFA Fribourg et est membre fondatrice de Symptothermie Suisse.

LES CONSEILLÈRES EN FORMATION

Céline Moulin

celine.moulin@symptothermie-suisse.ch
079 820 81 03
En cours de formation

en savoir plus...

Née en 1988, ingénieure HES en gestion de la nature et maman d’une petite Noélie née en 2018. S’est formée à l’utilisation de la méthode symptothermique (selon la méthode du CLER) avec son mari Valentin en 2016 sous l’enseignement d’Elisabeth Longchamp Schneider. Membre fondatrice de Symptothermie Suisse, elle est en cours de formation certifiante pour devenir conseillère diplômée.

Gisèle Leibundgut
en savoir plus...

Née en 1990, ingénieure HES en microtechnique et technique médicale. S’est formée avec son mari Stéphane à la méthode symptothermique (selon la méthode du CLER) en 2016 sous l’enseignement de Cosette Oddin. Membre fondatrice de Symptothermie Suisse, elle est en cours de formation certifiante pour devenir conseillère diplômée.
Maman d’un petit garçon depuis fin 2019.

FAQ

J’ai des horaires irréguliers, est ce que je peux pratiquer la symptothermie ?
Oui il est possible de pratiquer la méthode symptothermique si on a des horaires irréguliers. Il y a des règles spécifiques à cette situation relativement courante. La conseillère est là pour vous accompagner.

J’ai des cycles irréguliers, est- ce que la symptothermie est faite pour moi ?
Oui tout à fait. La symptothermie se base sur la lecture des signes du corps au jour le jour et permet de connaître les phases de son cycle qu’il soit irrégulier ou régulier.

Faut-il un thermomètre spécial pour mesurer ma température ?
Il existe des thermomètres spécialement faits pour la lecture de la température au cours du cycle. Ils affichent 2 décimales après la virgule (cf les outils. [lien])

Il existe plein d’applis, sont-elles fiables ?
Il y en a qui sont fiables et d’autres pas. Il faut se renseigner sur leur fonctionnement auprès d’une conseillère avant de les adopter. Si la technologie rend la symptothermie « friendly », il n’en faut pas moins connaître le fonctionnement de son corps et savoir en interpréter les symptômes ; et cela, aucune application n’est en mesure de le faire à votre place.

Faut-il être catholique/croyant·e pour pratiquer la symptothermie ?
Historiquement les milieux catholiques ont beaucoup fait pour la recherche dans le domaine de la planification familiale naturelle. Actuellement cette méthode est appréciée et pratiquée dans tous les milieux.

Quelle est la fiabilité de la symptothermie ?

La symptothermie est une méthode aussi fiable que la pilule (rapport OMS)

Pour toute méthode de contraception ou de régulation, on fait une distinction entre l’efficacité théorique et l’efficacité pratique. Par exemple, l’efficacité pratique de la pilule dépend de sa prise correcte (oubli, horaire, interaction avec d’autres médicaments, etc.).

L’indice de Pearl est un outil statistique qui rend compte de cette efficacité.

 

Pourquoi les méthodes naturelles ont-elles si mauvaise réputation ?

La mauvaise réputation des méthodes naturelles a plusieurs causes. Elles sont méconnues du monde médical et du grand public, elles ne sont pas diffusées par de grands groupes pharmaceutiques, elles se sont développées en même temps que la pilule, soit à une époque où on faisait plus confiance à la technologie qu’au naturel (par exemple, l’allaitement a été laissé de côté au profit du lait en poudre, quantifiable, mesurable, vendable).

 

Est-il possible d’ovuler deux fois durant le même cycle ?

Oui, deux ovules peuvent être libérés au cours d’un même cycle, mais dans un laps de temps très court (environ 24 heures). Les faux jumeaux sont justement issus de deux ovulations simultanées.

 

Pourquoi est-il préférable d’apprendre avec une conseillère ?

Même s’il existe quelques ouvrages qui permettent d’apprendre une méthode symptothermique, aucun d’entre eux ne peut répondre aux questions particulières de chaque femme.
D’autre part, seule la conseillère peut vérifier que toutes les notions indispensables sont bien acquises et appliquées.

 

La méthode symptothermique permet-elle de prévoir l’ovulation ?

La méthode symptothermique n’est pas une méthode de prédiction. Elle permet d’observer l’entrée en période fertile (= préparation de l’ovulation) et d’affirmer que l’ovulation a eu lieu.

Il faut noter qu’un test d’ovulation n’est pas supérieur à l’auto-observation, mais plus cher !

 

A quelle fréquence faut-il vivre un rapport sexuel pour avoir toutes les chances de concevoir ?

Une conception ne pouvant avoir lieu qu’en période fertile, il s’agit avant tout de favoriser les jours où la glaire cervicale est présente pour vivre des rapports sexuels.

 

Est-il vrai qu’il n’y a pas besoin d’acheter un test de grossesse pour savoir si on est enceinte ?

En cas de conception, la température reste haute au-delà de la durée de vie du corps jaune, (habituellement 10 et 16 jours). 21 jours de température haute signent une grossesse sans qu’il soit nécessaire de faire un test.