Qu’est-ce que la symptothermie ?

La symptothermie, ou méthode symptothermique, est une méthode d’auto-observation des signes de fertilité et d’infertilité tout au long du cycle menstruel. Elle permet ainsi aux femmes et aux couples d’exercer la gestion de leur fertilité de façon autonome, fiable et naturelle.

Gestion autonome de la fertilité

Contrôler sa fertilité par la connaissance de soi et du fonctionnement du corps. Basée sur l’auto-observation du cycle féminin, la pratique de la méthode symptothermique s’acquiert avec un apprentissage, à l’issue duquel l’autonomie est acquise pour le reste de la vie fertile. L’apprentissage consiste à connaître son corps, son fonctionnement fertile, tant au masculin qu’au féminin, et à suivre le déroulement du cycle pour en décrypter le langage et savoir dans quelle phase (fertile ou infertile) il se trouve.

Gestion fiable de la fertilité

L’Organisation mondiale de la santé souligne que la symptothermie a un taux d’efficacité similaire à celui de la pilule. Son indice de Pearl est de 0,4% en cas d’abstinence en période fertile contre 0,3% pour la pilule. (Source: https://liothyronine-de-sante.fr/sante1/la-symptothermie-vers-une-contraception-naturelle/)

Gestion naturelle de la fertilité

La méthode symptothermique permet de préserver le rythme du cycle menstruel, sans intervention extérieure d’aucune sorte. Il suffit d’un thermomètre, de papier et d’un stylo pour la pratiquer. Une fois l’apprentissage terminé, une application peut remplacer le papier et le stylo. Ecoresponsable et économique, la symptothermie se pratique donc sans générer ni pollution ni déchet. Plus besoin d’adjuvants ni d’additifs pour gérer sa fertilité !

Comment ça marche ?

La symptothermie se base sur l’observation de trois signes du corps : la température basale, la glaire cervicale et le col de l’utérus.

Les observations se notent au jour le jour sur un graphique adapté, et l’interprétation de ces notations permet en tout temps de savoir dans quelle phase du cycle on se trouve. Un des grands avantages de la méthode symptothermique est sa réversibilité :

  • Qui ne veut pas concevoir va l’utiliser en mode contraception. Savoir quand on est fertile permet d’adapter son comportement sexuel.
  • Qui souhaite concevoir va l’utiliser en mode conception. Savoir quand on est fertile permet de favoriser les rapports sexuels pendant la période la plus favorable.

Les règles d’interprétation sont précises et intègrent des marges de sécurité qui leur donnent la fiabilité que l’OMS reconnaît.

Plusieurs études scientifiques, thèses de doctorat et enquêtes ont démontré cette fiabilité :

Histoire

La méthode symptothermique a été publiée pour la première fois en 1965 par le médecin Autrichien JOSEF RÖTZER (Source Sensiplan)

La symptothermie (terme synthétisé par Claire Michelin, sage-femme… anciennement connu sous le sigle AST : Approche Sympto-Thermique) est une méthode de gestion de la fertilité : pédagogique, elle permet de connaître ses cycles, et par la suite elle est utilisable pour soutenir un projet de grossesse, ou au contraire pour mieux accompagner sa sexualité lorsqu’on n’est pas en désir d’enfant. (Source http://sidonie-benedetto-naturopathie.fr/sphere-feminine/la-symptothermie/).

En France, depuis le début des années 60, des médecins et des groupes de couples ont analysé les notations de très nombreux cycles menstruels et ont ainsi réussi à mettre au point une méthode qui permet, en suivant certaines règles simples d’observation et d’interprétation, de savoir si à l’instant T, une femme est en phase fertile ou infertile.